L'Ostéopathie est-elle reconnue ?
Oui, d'après l'article de la loi n°2002-303 du 4 mars 2002 (Article 75).


L'Ostéopathie est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

Non, mais elle est de plus en plus remboursée par les mutuelles. Voir la liste des mutuelles dans la section “Tarifs et remboursement“.



Mon médecin doit-il me délivrer une ordonnance pour consulter un ostéopathe ?

L’ostéopathie est reconnue comme profession de première intention. C’est à dire que l’ostéopathe est habilité à recevoir directement le patient sans prescription médicale préalable.


Combien de fois devrais-je consulter ?

Une seule séance peut suffire mais si plusieurs sont nécessaire, une amélioration doit être ressentie entre chacune. Il n'existe pas de règle à ce niveau: votre ostéopathe est le seul juge et cela dépend de votre motif de consultation, de l'ancienneté des troubles, de vos antécédents (médicaux, chirurgicaux, traumatiques…), de votre âge et de la possibilité de votre organisme à réagir à la séance (homéostasie). En tout état de cause, il faut toujours espacer les séances d'un minimum de temps (15 jours à 3 semaines) afin de laisser votre corps s'adapter. Votre thérapeute va tenter de rééquilibrer votre schéma corporel de manière à ne pas avoir à ré intervenir trop fréquemment. En général, on pourrait considérer qu'il faille 1 à 3 consultations pour régler un problème fonctionnel, sur une période de 2 mois environ.


Qu'est-ce qu'un ostéopathe DO MROF ?

Ce sigle DO MROF doit être abordé en deux temps. En effet, si les deux éléments qui le composent sont indissociables, ils ne livrent pas le même genre d'information. Ainsi, dans le sigle DO MROF, la première partie, DO, fait référence au Diplôme d'ostéopathe, nécessaire pour pratiquer cette spécialité bien précise.

Ainsi, un ostéopathe présentant le sigle DO MROF sur sa plaque, peut témoigner d'un titre d'enseignement supérieur certifié d'État, lui accordant le droit de pratiquer cette spécialité au quotidien. Concrètement, cela signifie que l'ostéopathe en question a accepté de suivre le cursus reconnu à l'échelle nationale, correspondant généralement à un niveau Bac+5 avec mille heures d'enseignement clinique encadré, destiné à confronter les étudiants aux spécificités et aux difficultés de cette profession.

Si le DO fait référence au cursus validé par les ostéopathes, le MROF désigne littéralement "Membre du Registre des Ostéopathes de France". Cela concerne donc l'ensemble des spécialistes en ostéopathie qui ont choisi d'adopter certaines règles de pratique professionnelle, préalablement définies par le Registre des Ostéopathes de France. En règle générale, cet organe n'admet que des ostéopathes qui ont mené des études poussées, les conduisant jusqu'à un niveau Bac+6.

L'intérêt de faire partie du Registre des Ostéopathes de France réside clairement dans les interactions avec d'autres spécialités médicales, pour lesquelles l'ostéopathie est une source de traitements complémentaires. Grâce à un encadrement strict d'une spécialité actuellement en pleine expansion, malgré une volonté du Syndicat national de l'enseignement supérieur en ostéopathie (Sneso) de réformer la formation existante, le Registre des Ostéopathes de France renforce la crédibilité de professionnels toujours plus sollicités. Le Label DO MROF est donc un gage de qualité.